Compte-rendu du rendez-vous du 09 septembre

25107065[1]Retrouvailles au Val Marin le 09 septembre 2015.

 

Après l’été, vient la rentrée… .

Le SMAC s’est donc retrouvé dans les jardins de cette belle Malouinière transformée en hôtel dont les propriétaires nous ont très aimablement évoqué l’histoire.

Puis, conformément à notre mode de fonctionnement, ceux qui le voulurent ont fait part de leurs coups de cœur culturels.

Ainsi, Mériadec Le Prisé a présenté la correspondance Morand/ Chardonne où les réflexions politiques d’une étonnante modernité se mêlent heureusement aux remarques sur la vie quotidienne parfois mondaines, parfois philosophiques. Dans ces mille pages, le livre ne présente guère de remarques politiques insupportables qu’on aurait pu craindre, en particulier antisémites, mais illustre bien le talent et l’élégance de l’écriture de ces deux auteurs (avantage net à Morand cependant …).

Madame F. G. nous a raconté ses joies de festivalière à Avignon et à Sarlat avec une préférence pour cette dernière qui permet une plus grande proximité avec les artistes et entre les festivaliers que dans la trop fréquentée cité des papes… En ressortent les spectacles : La Venus à la fourrure jouée par  Marie Gillain qui réalise une performance que nous pourrons découvrir au théâtre de St Malo, un très beau Don Juan d’Arnaud Denis, irrésistible de séduction,et un étonnant spectacle de slam adaptant la chantefable du XIII ème Nicolette et Aucassin .

Iabelle Emptoz a rapporté sa jolie découverte du terroir de Saumur grâce aux journées « Vins Vignes rando » traditionnellemnt organisées lors de la première fin de semaine de septembre : dix kilomètres  en 4 heures de marche avec des dégustations, des conférences sur l’histoire ou la géologie et, bien sûr, la viniculture pour 5 euros par personne.

Philippe Gils nous a donné son souvenir gourmand du restaurant Iratze à st Jean pied de port, cuisine traditionnelle mais d’une savoureuse authenticité pour 27 euros, tout en nous instruisant des influences historiques de la cuisine juive sur les recettes  du grand Sud Ouest.

Fabrice Maisonneuve a fait part de son admiration concernant l’œuvre intitulée Les Aoutiens  de Claude Closky au Frac de Dunkerque qui amène le spectateur à une réflexion sur l’insoutenable, car enfermante, perfection du Beau publicitaire … .

Et puis, les échanges fusèrent en évoquant le château du Bois Orcan ou des jardins du château de la Balue  … .

La soirée fut donc un bel et bon moment, chaleureux et culturel.