Compte-rendu du rendez-vous à l’hôtel du Grand Bé

La directrice de l’hôtel nous a aimablement présenté son établissement en nous racontant l’histoire du groupe, les défis de cet aménagement transformant un centre des impôts en séjour de luxe et en nous accompagnant dans des lieux privilégiés dont la pièce de coworking et la terrasse par dessus les toits avec vue sur mer.

Lors de nos échanges, il fut question de  Johann Le Guillerm, artiste fasciné par le point exposant ponctuellement et actuellement dans différents points de la ville de Nantes, de Roman Ondak qui « mesure le monde » dans son installation proposée à la Fondation Vuitton, de films comme Le portrait interdit ou L’échange des princesses aux caractères esthétisant affirmés et de l’exposition  César à la mise en scène intelligente au-delà des fameuses compressions.

Mais l’originalité revient à l’évocation stimulante des richesses moins connues d’Issy-Les-Moulineaux où l’on peut visiter l’atelier du mouleur travaillant pour Rodin et le surprenant musée d’histoire de la ville.

Enfin une petite touche de poésie bretonne et d’Aragon se mêla à notre soirée

Temps fort prochain : le festival Lycéens sur les planches -Fetlyf avec l’ensemble des troupes étrangères (site Facebook) et le parrain Jean-Claude Drouot entouré de professionnels venus encadrer le travail des jeunes comédiens qui tiendront une conférence-rencontre le lundi 26 mars à 16h au théâtre de St Servan.